mardi 27 mai 2014

Elections européennes : Les écologistes résistent dans un paysage dévasté

EELV remercie les électeurs et les électrices qui ont soutenu nos listes dans toutes les euro-régions, et ont permis l'élection de Yannick Jadot pour le Grand Ouest, pour le Nord-Ouest, Pascal Durand et Eva Joly pour l'Ile de France et les Français de l'étranger, Michèle Rivasi, pour le Sud-Est, José Bové pour le Sud-Ouest.
EELV regrette que le score de la région Est n'ait pas permis la réélection de Sandrine Bélier qui a pourtant fait un travail remarquable durant tout son mandat, a défendu sans discontinuer le respect des libertés informatiques et a été une avocate sans relâche de la cause de la biodiversité. Le Sud-Ouest perd aussi Catherine Grèze, députée très investie sur les politiques de développement, le respect de l’environnement en Europe et dans le monde.
Les résultats montrent que les écologistes s’affirment en France et dans le reste de l’Europe, comme une force qui compte. En effet, le nombre d’élus écologistes est stable au Parlement européen. Ils continueront de contrer sans relâche le travail des lobbies et y prôner une politique de transition ambitieuse.
Le vote Front National marque clairement une implantation durable de ce parti dans le paysage politique. Comme le taux élevé d’abstention, le vote frontiste exprime aussi une défiance nette pour le rêve européen même si la part du vote sanction à l’égard de la politique menée par le gouvernement est aussi importante.
Au niveau français comme européen, les écologistes continueront de proposer et contribuer à mettre en place de nouvelle politiques et de nouvelles solutions. Ils feront rapidement des propositions allant dans ce sens.

Aucun commentaire: