jeudi 10 décembre 2015

L'exception bretonne, pas d'écologistes au second tour !!

Entre-deux tours. Pas d’accord : l’exception bretonne !

Au lendemain de la COP21, l’écologie politique ne sera plus représentée au Conseil Régional de Bretagne. C’est une première depuis 23 ans et une exception en France. René Louail, tête de liste du rassemblement écologiste, ses colistie-res et tous ceux et celles qui croient qu’une « Autre voie » est possible pour la Région, condamnent la méthode employée, regrettent cette situation et ne donnent pas de consigne de vote pour le second tour.
Dans les faits, seules deux courtes rencontres avec le directeur de cabinet du Président du Conseil Régional, accompagné du directeur de campagne de Jean-Yves Le Drian, leur ont été concédées. Il n’y a pas eu de négociation et  aucune discussion sur le projet n’a pu avoir lieu. Contrairement à ce qui s’est passé dans les autres régions françaises, Jean-Yves Le Drian a refusé une représentation proportionnelle des écologistes au sein de l’Assemblée alors que ceux-ci étaient prêts à  partager un projet qui aurait permis à la Bretagne de répondre aux enjeux du dérèglement climatique et de la crise économique et sociale. Jean-Yves Le Drian, confirme son choix annoncé, dès février,  de ne pas avoir d’écologistes dans sa majorité, et donc une gauche rassemblée.
Pour René Louail et ses colistie-res, la démocratie en France et en région, est abîmée : à l’heure où un électeur sur deux ne se déplace plus pour aller voter et que près de 50 000 personnes ont voté blanc ou nul, il est temps de renouveler le fonctionnement des  institutions afin que le dialogue reprenne entre les élu-es et les citoyen-nes et que le vote de chacun-e soit respecté. Dans un contexte national où chacun-e doit prendre ses responsabilités pour relever ensemble les enjeux climatiques et économiques de demain, il est urgent de redonner toute sa place aux valeurs qui fondent notre démocratie : liberté, fraternité et égalité.

Aucun commentaire: